L’industrie lutte contre les nuisances sonores et pour l’amélioration des conditions de travail !

LE ROLE DE L’ACOUSTICIEN DANS L’INDUSTRIE

Maîtriser l’acoustique à l’intérieur et autour d’un site industriel va permettre de traiter deux thématiques principales qui sont :

  • La protection des riverains vis-à-vis des nuisances sonores générées par l’activité,
  • La protection des salariés dans le cadre de l’exposition au bruit au travail et dans la mise en place des comptes pénibilité.

LES MISSIONS DE L’ACOUSTICIEN DANS L’INDUSTRIE

Diagnostic acoustique :

  • Mesures aux postes de travail
  • Mesures détaillées en champ proche pour les équipements bruyants
  • Cartographie sonore des ateliers

Réduction des niveaux sonores dans les ateliers et dans l’environnement :

  • Insonorisation des équipements bruyants
  • Correction acoustique des volumes de l’atelier (Tr, décroissance sonore, …)
  • Etude de faisabilité en vue de la réduction des niveaux de bruit
SERIAL dispose de la qualification n°1601 relative aux études acoustiques

Le bruit, en tant que première source de nuisance en France, est un sujet souvent mis en avant par le responsable QSE, le médecin du travail et les syndicats.

L’intervention de l’acousticien va permettre tout d’abord de dresser un constat de la situation existante, mais aussi de définir les modalités de résorption de ces nuisances en priorisant les travaux à mettre en œuvre.

L’action peut porter sur :

  • Les postes de travail (insonorisation des sources les plus bruyantes),
  • Traitement de l’ensemble de l’atelier.

Le diagnostic sonore est aussi un outil de communication pour les employeurs soucieux du bien être de leurs salariés sur leur lieu de travail.

postes de transformation
CADRE REGLEMENTAIRE :
  • Décret 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et modifiant le code du travail
  • Article R4431-2 créé par le décret n°2008-244 du 7 mars 2008
  • Décret n°2015-1888 du 30 décembre 2015 relatif à la simplification du compte personnel de prévention de la pénibilité et à la modification de certains facteurs et seuils de pénibilité 
Sont visés : Les seuils et durées d’exposition au bruit en vue de l’établissement des critères de pénibilité au travail.

Sur un lieu de travail, les équipements techniques, les machines outil, les véhicules de manutention sont autant de sources de bruit qui peuvent rapidement nuire à la santé des opérateurs, mais aussi du voisinage.

La mise en place de solutions d’insonorisation efficaces permet souvent de traiter ces deux points sensibles mais encore faut-il intégrer toutes les contraintes de fonctionnement et d’utilisation de ces équipements afin que cela ne devienne pas une contrainte supplémentaire.

silencieux
 CADRE REGLEMENTAIRE :
  • CODE DE L’ENVIRONNEMENT : Article R571-31
  • CODE DE LA SANTE :  Article R1334-30 à Article R1334-37
  • Décret 2006-1099 du 31 Août 2006, « relatif à la lutte contre les bruits de voisinage »
  • Arrêté du 5 décembre 2006, « relatif aux modalités de mesurage des bruits de voisinage »
  • Décret n°95-79 du 23 janvier 1995 (abrogé le 16 octobre 2007)
  • Directive 2000/14/CE concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux émissions sonores dans l’environnement des matériels destinés à être utilisés à l’extérieur des bâtiments

SERIAL dispose de la qualification n°1601 relative aux études acoustiques

LE ROLE DE L’ACOUSTICIEN DANS L’INDUSTRIE :

Maîtriser l’acoustique à l’intérieur et autour d’un site industriel va permettre de traiter deux thématiques principales que sont :

  • La protection des riverains vis-à-vis des nuisances sonores générées par l’activité,
  • La protection des salariés dans le cadre de l’exposition au bruit au travail et dans la mise en place des comptes pénibilité.

LES MISSIONS DE L’ACOUSTICIEN DANS L’INDUSTRIE :

Diagnostic acoustique :

  • Mesures aux postes de travail
  • Mesures détaillées en champ proche pour les équipements bruyants
  • Cartographie sonore des ateliers

Réduction des niveaux sonores dans les ateliers et dans l’environnement :

  • Insonorisation des équipements bruyants
  • Correction acoustique des volumes de l’atelier (Tr, décroissance sonore, …)
  • Etude de faisabilité en vue de la réduction des niveaux de bruit
Missions

L’industrie lutte contre les nuisances sonores et pour l’amélioration des conditions de travail !

LE ROLE DE L’ACOUSTICIEN DANS L’INDUSTRIE :

Maîtriser l’acoustique à l’intérieur et autour d’un site industriel va permettre de traiter deux thématiques principales que sont :

  • La protection des riverains vis-à-vis des nuisances sonores générées par l’activité,
  • La protection des salariés dans le cadre de l’exposition au bruit au travail et dans la mise en place des comptes pénibilité.

LES MISSIONS DE L’ACOUSTICIEN DANS L’INDUSTRIE :

Diagnostic acoustique :

  • Mesures aux postes de travail
  • Mesures détaillées en champ proche pour les équipements bruyants
  • Cartographie sonore des ateliers

Réduction des niveaux sonores dans les ateliers et dans l’environnement :

  • Insonorisation des équipements bruyants
  • Correction acoustique des volumes de l’atelier (Tr, décroissance sonore, …)
  • Etude de faisabilité en vue de la réduction des niveaux de bruit

SERIAL dispose de la qualification n°1601 relative aux études acoustiques

Bruit au travail

Mémo :

Le bruit, en tant que première source de nuisance en France, est un sujet souvent mis en avant par le responsable QSE, le médecin du travail et les syndicats.

L’intervention de l’acousticien va permettre tout d’abord de dresser un constat de la situation existante, mais aussi de définir les modalités de résorption de ces nuisances en priorisant les travaux à mettre en œuvre.

L’action peut porter sur :

  • Les postes de travail (insonorisation des sources les plus bruyantes),
  • Traitement de l’ensemble de l’atelier.

Le diagnostic sonore est aussi un outil de communication pour les employeurs soucieux du bien être de leurs salariés sur leur lieu de travail.

CADRE REGLEMENTAIRE :

  • Décret 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et modifiant le code du travail
  • Article R4431-2 créé par le décret n°2008-244 du 7 mars 2008
  • Décret n°2015-1888 du 30 décembre 2015 relatif à la simplification du compte personnel de prévention de la pénibilité et à la modification de certains facteurs et seuils de pénibilité 

Sont visés : Les seuils et durées d’exposition au bruit en vue de l’établissement des critères de pénibilité au travail.

Bruit au travail

Mémo :

Le bruit, en tant que première source de nuisance en France, est un sujet souvent mis en avant par le responsable QSE, le médecin du travail et les syndicats.

L’intervention de l’acousticien va permettre tout d’abord de dresser un constat de la situation existante, mais aussi de définir les modalités de résorption de ces nuisances en priorisant les travaux à mettre en œuvre.

L’action peut porter sur :

  • Les postes de travail (insonorisation des sources les plus bruyantes),
  • Traitement de l’ensemble de l’atelier.

Le diagnostic sonore est aussi un outil de communication pour les employeurs soucieux du bien être de leurs salariés sur leur lieu de travail.

CADRE REGLEMENTAIRE :

  • Décret 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d’exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et modifiant le code du travail
  • Article R4431-2 créé par le décret n°2008-244 du 7 mars 2008
  • Décret n°2015-1888 du 30 décembre 2015 relatif à la simplification du compte personnel de prévention de la pénibilité et à la modification de certains facteurs et seuils de pénibilité 

Sont visés : Les seuils et durées d’exposition au bruit en vue de l’établissement des critères de pénibilité au travail.

Insonorisation

Mémo :

Sur un lieu de travail, les équipements techniques, les machines outil, les véhicules de manutention sont autant de sources de bruit qui peuvent rapidement nuire à la santé des opérateurs, mais aussi du voisinage.

La mise en place de solutions d’insonorisation efficaces permettent souvent de traiter ces deux points sensibles mais encore faut-il intégrer toutes les contraintes de fonctionnement et d’utilisation de ces équipements afin que cela ne devienne pas une contrainte supplémentaire.

CADRE REGLEMENTAIRE :

  • CODE DE L’ENVIRONNEMENT : Article R571-31
  • CODE DE LA SANTE :  Article R1334-30 à Article R1334-37
  • Décret 2006-1099 du 31 Août 2006, « relatif à la lutte contre les bruits de voisinage »
  • Arrêté du 5 décembre 2006, « relatif aux modalités de mesurage des bruits de voisinage »
  • Décret n°95-79 du 23 janvier 1995 (abrogé le 16 octobre 2007)
  • Directive 2000/14/CE concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux émissions sonores dans l’environnement des matériels destinés à être utilisés à l’extérieur des bâtiments
Nous Contacter

N'hésitez pas à nous contacter en laissant votre message ici. Nous vous recontacterons très vite.

Illisible ? Changer le texte.